Hyperscale Data Centers

Datacenters Hyperscale

Défis relatifs aux tests, ressources et solutions

VIAVI Solutions collabore avec des opérateurs de datacenters Hyperscale, des fournisseurs de services et de réseau cloud et des intervenants déployant des solutions d’interconnexion entre datacenters (DCI). Nos solutions sont conçues pour raccourcir les temps de test, optimiser les réseaux optiques, réduire la latence et garantir une fiabilité de 100 % afin de respecter les accords de niveau de service (SLA).

Datacenters Hyperscale

VIAVI Solutions participe activement à plus de 30 organismes de normalisation et initiatives open source, notamment le projet TIP (Telecom Infra Project). Mais quand les normes n’évoluent pas assez vite, nous anticipons et développons l’équipement nécessaire aux tests des normes du futur. Nous sommes adeptes des API ouvertes qui permettent aux entreprises Hyperscale de rédiger leur propre code d’automatisation. 

VIAVI teste des équipements de communications depuis près de 100 ans et nous travaillons avec des organismes de normalisation tels que la FOA afin de rester au fait de l’évolution des normes. Nous garantissons les performances des équipements optiques, des laboratoires à la surveillance en passant par la mise en service. Et cela implique des outils capables d’inspecter les connecteurs MPO en quelques secondes ou de tester deux ports 100G simultanément. 

  • eBook

    The Data Center of Tomorrow

    Learn about computing and advanced testing solutions from VIAVI

  • Notes d’application

    Data Center Interconnect - Getting the Most Out of 16 QAM

  • Notes d’application

    Disaggregation of DWDM Optical Networks

  • Fiche Solution

    AOC/DAC/Breakout Cable Tester

  • Études de cas

    Transform Your Data Center Management Process with VIAVI ONMS DCI Monitoring

  • Notes d’application

    Managing Data Center Interconnect Performance for Disaster Recovery

  • eBook

    Tools for Fiber Test and Monitoring

Qu’est-ce qu’un datacenter Hyperscale ?

C’est un centre informatique distribué à grande échelle appartenant à la société qui le prend en charge et qui l’exploite. Le terme « Hyperscale » ne fait pas seulement référence à la taille du datacenter, mais aussi à l’évolutivité rapide de ses capacités pour faire face aux augmentations de la demande. Cela peut inclure des évolutions horizontales (évolution vers l’extérieur), qui consistent à ajouter de nouveaux équipements au datacenter, ou des évolutions verticales (évolution vers le haut), en augmentant la puissance, la vitesse et les capacités de la bande passante des équipements existants. Ils utilisent fréquemment la mise en réseau définie par logiciel en plus de leurs technologies exclusives. 

L’interconnexion de datacenter à datacenter (DCI) est utilisée pour relier les datacenters Hyperscale massifs du monde entier. La taille et la complexité de l’architecture d’un datacenter Hyperscale rendent les tests essentiels lors des phases d’installation, d’expansion et de surveillance des réseaux. Avec la modulation d’amplitude en quadrature à 16 états (16 QAM) désormais utilisée pour obtenir 200G à partir d’une longueur d’onde unique, les tests de connexion DCI facilitent les installations en vérifiant rapidement le débit et en localisant les zones à risques avec précision.

VIAVI fournit des produits de test interopérables et une expertise d’une ampleur et d’une profondeur inégalées. Tout cela pour garantir un service et une fiabilité haut de gamme, proportionnels aux performances du cloud Hyperscale.

Qu’est-ce qu’un hyperscaler ?

Le seuil hyperscaler a été défini par l’International Data Corporation (IDC) comme étant un regroupement de 5 000 serveurs ou plus dans un encombrement de 930 m² ou plus. Les fournisseurs de contenu Internet (ICP), de services de cloud et de stockage de Big Data sont généralement assimilés à l’Hyperscale, même si toutes les sociétés appartenant à ces catégories n’utilisent pas systématiquement ces datacenters massifs.

Les réseaux sociaux et les logiciels d’entreprise font eux aussi partie des secteurs qui utilisent des datacenters. Le nombre de sociétés entrant dans la catégorie « hyperscaler » est relativement faible (inférieur à trente), et ces dernières sont principalement basées aux États-Unis.

Il existe plus de 400 datacenters Hyperscale en activité dans le monde aujourd’hui. Et ce nombre ne fait qu’augmenter. L’hyperscaler se distingue par sa motivation et son expertise technique, éléments essentiels et nécessaires pour personnaliser les équipements et logiciels d’un datacenter en fonction de son modèle commercial et de ses applications.

Cette personnalisation peut se propager à travers la chaîne logistique, car les fournisseurs réagissent aux hauts volumes et à la rapide évolution des équipements et composants Hyperscale. Avant d’engager les coûts nécessaires, les hyperscalers doivent définir une vision et une trajectoire à long terme pour l’avenir, lesquelles devront inclure un potentiel de croissance et d’évolutivité considérable.

Les défis de l’informatique

La grande ampleur associée à l’architecture des datacenters Hyperscale offre plusieurs avantages, notamment un refroidissement et une distribution d’énergie plus efficaces, des charges de travail équilibrées entre les serveurs et des redondances intégrées.

Ces économies d’échelle peuvent néanmoins pâtir des défis associés à l’informatique Hyperscale. Les hauts volumes de trafic et les schémas de flux complexes peuvent surpasser les capacités des outils et pratiques de surveillance traditionnels. La visibilité sur les flux de trafic externes peut aussi être compromise, car l’attention peut être altérée par la vitesse et le nombre de connexions.

Les questions de sécurité constituent un autre défi pouvant être amplifié par la taille du datacenter. Bien que les systèmes de sécurité préventifs et proactifs constituent un élément essentiel de l’informatique, il suffit d’une seule faille pour potentiellement exposer d’énormes quantités de données client sensibles.

La planification des ressources des datacenters doit trouver le bon équilibre entre la proximité des talents disponibles et les exigences en termes d’espace physique qui limitent parfois les options d’emplacement à des zones reculées ou précédemment non développées. De plus, comme certains des plus grands centres dépassant les 46 500 m² de surface au sol, obtenir les services publics, routes et autres infrastructures requises pour prendre en charge ces sites peut se révéler tout aussi compliqué.

Malgré ces contraintes, beaucoup des datacenters parmi les plus grands au monde se situent actuellement dans ou près de grandes villes, avec des populations denses et des développements forts. Les proportions des datacenters Hyperscale vont considérablement se développer au cours de la décennie à venir, même si le pool de talents disponibles continue de baisser. L’automatisation, l’apprentissage machine et la virtualisation vont devoir être exploités davantage afin de faire face à la demande exponentielle de ressources et de talents induite par l’ampleur de l’écosystème.

Pratiques de test

Les pratiques de test appliquées aux connexions en fibre optique, aux performances réseau et à la qualité des services restent les mêmes qu’avec les datacenters conventionnels, mais à une bien plus grande échelle. La fiabilité de la disponibilité revêt une importance croissante alors même que la complexité des tests s’amplifie du fait des grands volumes de trafic et de composants. Les DCI Hyperscale qui approchent de leur capacité maximale doivent être régulièrement testées pour vérifier le débit et détecter les problèmes potentiels avant qu’un défaut se produise. Il convient de tirer profit des solutions de surveillance automatisées pour réduire les demandes de ressources.

La personnalisation des équipements et logiciels des datacenters rendent l’interopérabilité essentielle pour les solutions de test haut de gamme. Les outils de test prenant en charge les API ouvertes offrent la flexibilité nécessaire pour s’adapter à la diversité des hyperscalers. Alors que les équipements divergeaient, les conventions d’interfaces communes telles que le PCIe et le câble ruban multifibres MPO ont continué à se développer dans tout l’écosystème du fait du mélange optimisé de leurs densités et de leurs capacités.

Les testeurs des taux d’erreur, tels que le MAP-2100, ont été développés spécifiquement pour les environnements  dans lesquels un personnel réduit, voire aucun personnel, est généralement disponible pour réaliser les tests de réseaux. Les solutions de surveillance de réseau dédiées à l’écosystème Hyperscale peuvent lancer des tests de contrôle des performances à grande échelle avec beaucoup de flexibilité, à partir de multiples points d’accès physiques ou virtuels.

De bonnes pratiques, définies lors du développement d’outils de test pour des éléments tels que les câbles rubans multifibres MPO et à fibres en ruban, peuvent aussi s’appliquer à une très grande échelle dans les déploiements Hyperscale.

Solutions Hyperscale

Les nouveaux datacenters continuent de repousser leurs limites en matière de taille, de complexité et de densité. Des solutions de test conçues à l’origine pour d’autres applications de fibre optique à haute capacité peuvent être utilisées de manière conjointe afin d’assurer la vérification et la maintenance des performances des datacenters.

  • Inspection des connecteurs optiques 

    L’important volume des connexions en fibre optique au sein et entre les datacenters met en évidence le besoin d’outils d’inspection des connecteurs optiques fiables et efficaces. Il suffit d’une particule, d’un défaut ou d’un connecteur optique contaminé unique pour entraîner un affaiblissement et compromettre la performance du réseau. Les meilleurs outils d’inspection des connecteurs optiques pour les applications Hyperscale combinent facteurs de forme compacts, routines d’inspection automatisées et compatibilité des connecteurs multifibres.

  • Transport haut débit : 400G et 800G

    Les technologies émergentes, telles que l’Internet des objets (IdO) et la 5G, qui se caractérisent par leurs exigences inhérentes en termes de bande passante, ont rendu les technologies 400G et 800G essentielles pour l’informatique. Alors que les normes Ethernet haut débit de pointe ont permis aux datacenters de rester dans la course, la modulation PAM-4 et la correction d’erreurs sans voie de retour (Forward Error Correction, FEC) ont contribué à rendre les tests plus complexes. Des outils de test évolutifs et faciles à mettre à jour peuvent aider à simplifier les tests avancés de taux d’erreurs et de débit afin de répondre aux exigences en matière de performance.

  • 100G et 200G

    Les interconnexions entre datacenters utilisent jusqu’à 100G sur une longueur d’onde unique et continuent leur évolution vers le 200G. Les outils de test et de surveillance des réseaux bénéficiant de scripts de test automatisés peuvent garantir l’intégrité et la sécurité de ces importantes connexions. Mettre intentionnellement l’accent sur les connexions en fibre optique avant la mise en service du trafic peut permettre d’identifier et de localiser les points sensibles. Des tests de débit TCP basés sur les normes RFC 2544 et RFC 6349 peuvent aussi être réalisés afin de vérifier les modulations 16QAM requises pour le 200G.

  • Surveillance de la fibre optique

    L’utilisation croissante de la fibre optique au sein de l’écosystème des datacenters Hyperscale a fait de la surveillance de la fibre optique une tâche colossale, mais cependant essentielle. Des outils de test polyvalents dédiés aux mesures de continuité, de perte optique, de puissance optique et de réflectométrie sont indispensables pour les activités d’installation, d’activation et de dépannage. Les solutions automatisées de surveillance de la fibre optique, telles que le système de surveillance à distance des réseaux optiques ONMSi, permettent une surveillance de la fibre optique évolutive et centralisée, avec alertes instantanées.

  • Tests virtuels

    Les instruments de tests portatifs, qui exigeaient auparavant l’envoi d’un technicien réseau, peuvent désormais être utilisés virtuellement via l’agent de test Fusion. Cette virtualisation contribue à compenser l’énorme demande de ressources des datacenters. La plateforme logicielle Fusion peut être utilisée pour surveiller les réseaux, garantir leur performance et vérifier les accords de niveau de service. Les tâches d’activation Ethernet, telles que les tests de débit TCP basés sur la norme RFC 6349, peuvent également être lancées et exécutées virtuellement.

  • Câble ruban multifibres MPO

    Précédemment, les connecteurs MPO (Multi-fiber Push On) étaient principalement utilisés pour les câbles de port denses. Aujourd’hui, cependant, les contraintes de densité des datacenters Hyperscale ont entraîné l’adoption rapide de ce type d’interface pour les panneaux de brassage, les serveurs et les connexions commutées. Les tests et l’inspection des fibres optiques peuvent être accélérés grâce à des solutions dédiées de test des câbles rubans multifibres MPO proposant des résultats de réussite/échec automatisés.

Des produits essentiels

La diversité des produits de test de VIAVI couvre tous les aspects et toutes les phases d’installation, d’activation et de maintenance des datacenters Hyperscale. Tout au long de la migration vers des datacenters plus grands et plus denses, l’inspection des connecteurs optiques reste un élément essentiel de la stratégie de test globale.

L’essor rapide de l’utilisation des connecteurs MPO fait de FiberChek Sidewinder une solution idéale pour la certification automatisée des connecteurs multifibres. Les kits de test de perte optique (OLTS) conçus spécifiquement pour l’interface MPO, tels que le kit SmartClass Fiber MPOLx, peuvent rendre la certification de niveau 1 de la fibre optique plus simple et plus fiable.

Le MTS-5800 100G est un instrument de test 100G à double port, compact et leader sur le marché, qui peut faciliter les tests de fibre optique, les activations de service et les dépannages. Cet outil polyvalent peut être utilisé pour des applications de réseaux métropolitains/backbones, ainsi que pour les tests de connexion DCI. Avec un ensemble de caractéristiques avancées et un facteur de forme robuste et compact, les tests OTN et d’activation de service Ethernet peuvent être effectués rapidement et avec précision. Le MTS-5800 assure la cohérence des opérations grâce à des méthodes et procédures reproductibles.

Les datacenters Hyperscale constituent une application de synchronisation pour les tests d’OTDR automatisés via les connexions MPO. Le module de commutateur optique pour câble MPO multifibres est conçu pour offrir une solution « tout-en-un » pour les environnements dominés par les câbles MPO et denses en fibres optiques. Utilisées conjointement à la plateforme de test MTS, les fibres optiques peuvent être caractérisées par réflectomètre optique sans qu’il soit nécessaire de recourir à des éclateurs multifibres (fan-out/break-out) chronophages. Les processus de test automatisés pour la certification peuvent être effectués pour un maximum de 12 fibres optiques simultanément.

La surveillance de la fibre optique individuelle et à distance constitue une autre catégorie de solutions de test avancées qui peuvent trouver une utilité illimitée dans le cloud Hyperscale. Avec la solution de surveillance de la fibre optique SmartOTU, les événements détectés, tels que les dégradations, les interférences et les intrusions, sont rapidement convertis en alertes. Ce système est prêt à l’emploi et peut être déployé sans configuration préalable. Cet outil économique, précis et modulaire, offre un niveau d’assurance supplémentaire pour les contrats d’accord de niveau de service et la disponibilité DCI. 

L’avenir de l’Hyperscale

Les nouvelles technologies et applications vont continuer à accentuer la demande pour de l’informatique Hyperscale au cours de la décennie à venir et au-delà. Alors que les opportunités de rentabilisation offertes par la 5G se développent, de nouveaux venus vont promouvoir des applications qui posent de nouveaux défis en termes de contraintes de densité, de débit et d’efficacité. De plus en plus de datacenters seront interconnectés par le biais d’immenses réseaux de fibre optique à mesure que chaque hyperscaler élargit sa portée et sa base.

L’informatique Hyperscale est un véritable phénomène global, qui voit une proportion grandissante de nouveaux sites apparaître en Asie, en Europe, en Amérique du Sud et en Afrique, parallèlement à l’essor continu du secteur du bâtiment. De nouveaux câblages sous-marins massifs (DCI immergée) connectant ces localisations géographiques diverses, et même peut-être de nouveaux datacenters, seront déployés dans les fonds marins .

Les technologies vertes, telles que les toits recouverts de panneaux solaires et les éoliennes, vont rendre l’énorme consommation d’énergie plus gérable et plus écoresponsable.

À mesure qu’évolue la technologie Hyperscale, VIAVI continue à s’appuyer sur son expérience, son expertise et son engagement de bout en bout (e2e) afin d’aider ses clients. Nos solutions sont utilisées pour la planification, le déploiement et la gestion d’éléments Hyperscale distincts, de leur conception en laboratoire à leur mise en service sur le terrain.

Testez votre datacenter avec VIAVI dès aujourd’hui !

Êtes-vous prêt à passer à l’étape suivante avec l’une de nos solutions ou l’un de nos produits dédiés à l’Hyperscale ?
Remplissez l’un des formulaires suivants pour continuer :

Laissez-nous vous aider

Contactez-nous pour de plus amples informations, pour recevoir un devis ou pour consulter des vidéos de démonstration de produits. Nous sommes là pour vous aider à prendre une longueur d’avance.